Celestial Stars

Bienvenue Invité, amuses-toi bien aujourd'hui et fais de ton mieux! ♪
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 × Akuma & Hutora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hutora

Hutora

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 24
Surnom : Ruka, ou même Hutora tiens. e_e
Localisation : WANDERIIIING


Celestial Card
Nom d'équipe: Blitzkrieg
Points Célestes: 400 PC
Membres de l'équipe:

× Akuma & Hutora.   Vide
MessageSujet: × Akuma & Hutora.    × Akuma & Hutora.   Icon_minitimeMar 14 Juin - 16:48

BLITZKRIEG
red raw rippers

NOM ; Akuma.RACE ; Pyroli.SEXE ; A MANLY GIRL.
Surnommée Aku' par ses amis.
Mais elle a beaucoup d'autres sobriquets parfois pas très décents que je vais vous épargner.

TYPE ; Feu.
Lance-Flamme. Nitrocharge. Purédpois. Bélier.

NOM ; Hutora.RACE ; Feunard.SEXE ; Fillette.
Hime, aka Princesse, par Akuma uniquement. Hutora s'y est habituée, bien qu'elle clame tout haut qu'il ne lui va pas du tout.

TYPE ; Feu.
Queue de Fer. Onde Folie. Canicule. Reflet.


PHYSIQUE
the big bad wolf is a girl ♪

Point de vue de Hutora. - Je pense qu'Akuma est un exemplaire unique, qu'il n'existe aucun autre Pyroli telle qu'elle de part le monde. Elle est beaucoup trop spéciale pour ressembler à n'importe quel pokémon de la même race, et ça ne changera probablement jamais... J'ai toujours considéré que personne ne lui arrive à la cheville, que personne n'est digne de lui faire de l'ombre. Tant sur le plan mental que physique, elle se démarque de tous les représentants de sa race avec un quelque chose qui n'appartient qu'à elle. C'est... difficile à exprimer, en fait. Je suis peut-être la seule à voir Akuma sous cet angle. Mais il est évident qu'au niveau de son apparence, elle ne passe pas inaperçue : Sa fourrure, couleur crème et caramel, est l'un des éléments qui la distinguent. Au même titre d'ailleurs que les basanes noires sur ses pattes et ses oreilles... J'ai d'ailleurs remarqué d'étranges initiales écrites à l'intérieur de son oreille gauche : "CR". Quand à ces accessoires qu'elle possède, il font ressortir son côté insurgé : Elle possède un étrange pendentif dont elle ne se sépare jamais, auquel pend un dé noir serti de diamants faisant office de points. C'est un truc de luxe, je me demande vraiment où elle a bien pu le débusquer... Un peu du genre de ces anneaux qui pendent élégamment à ses oreilles. Ces bijoux lui donnent une de ces classes...! Mais revenons à son portrait. Je vais sembler peu originale, mais j'aimerais faire remarquer qu'Akuma est très jolie. Son profil est très féminin, malgré son collier de poils et sa queue bien touffus. Ses yeux très perçants contribuent peut-être à ça. Je les qualifierais presque de reptiliens, vu leur forme et leur couleur ocrée. En tous cas, ils semblent souvent vous fusiller du regard lorsque vous l'épiez de loin... Akuma n'est d'ailleurs pas du genre à se laisser reluquer. Son corps dynamique et bien élancé est sculpté par un entraînement à la dure, et malgré ses airs délicats, elle est tout à fait capable de vous mettre en pièces... J'espère que ça ne m'arrivera pas, tant qu'on en parle... ...Mais... Ouuups !! Si elle voit cette description que j'ai fait d'elle, elle risque peut-être de se mettre en colère... Et encore plus si elle s'aperçoit que je lui ai... "emprunté" ses lunettes fumées. Oh, je compte les lui rendre, ça lui donne un air plein de panache. Mais je trouve qu'elles me vont bien aussi... *file.*

an out of tune princess

Extrait de paroles arrachées à Akuma. - Quoi ? Kess'tu veux, l'inconnu ? Une description de ma meilleure pote ? Vas te faire voir, j'ai autre chose à foutre ! ... Hein ? Contre mille pokés ? ... D'accord. Disons que Hutora, elle est grande, mais vraiment grande pour un Feunard. En fait je sais pas si c'est ses neuf queues qui la grandissent, mais je ressemble à un asticot à côté d'elle. Oui, vraiment ! Ca t'fait rire, la victime dans l'coin, là ? Vas faire les poubelles puisque t'as trop peur de t'frotter aux riches ! Hum, euh, pardon, je m'égare. L'une des premières choses que l'on voit sur Hutora, c'est sa patte robot. Quand elle était encore une Goupix, elle s'est cassé une patte, oui. Depuis, elle a ce gros machin gris. Elle ressemble à un pirate quand elle marche, mais je m'en fiche, ça me plait ! Justement, ça lui donne une apparence plus rebelle. Son pelage est jaune paille, comme tout Feunard vous allez me dire. Oui, mais non, le sien a quelques reflets verts, et c'est ce qui fait toute sa différence. J'vous jure, elle a plein de clodos qui lui tournent autour parce qu'on sait pas comment elle fait pour être aussi belle. Certaines parties de son corps prennent une teinte vert olive, comme le bout de ses queues, son cou et sa frange. En parlant d'ses queues... Ces machins prennent une place pas possible, et ça lui donne un air très... haut. Bref, j'pense que vous avez compris, hein ! Si vous voyez un Feunard comme ça, ça ne peut être que elle. D'autant plus qu'elle possède des yeux complètement vert clair, mais vraiment, c'est à en tomber par terre. Elle les a aspergés de peinture, j'en suis sure. Au fait, vous la verrez souvent avec un anneau en or accroché à l'une de ses oreilles. Et elle semble y tenir, parce que c'est un cadeau de MÔA.


CARACTÈRE
why so serious ?

« Tout ça c'est d'la cendre aux yeux ! »
Oh, des curieux ? Tiens, c'est bizarre de voir des gens qui veulent en savoir plus sur elle. D'habitude, pour se frotter à elle, il n'y a pas foule. Il faut dire que tout Celestia est sans doute au courant de son tempérament, à l'heure qu'il est, et que sa réputation n'est même plus à faire. C'est pas compliqué, toutes les Guildes le savent... Bon... Vous voulez quand même vous coucher moins bêtes ce soir ? Bon... bon. Profitons-en, elle est de sortie. Je ne vais pas m'attarder dessus quand même, ou je passerais un sale quart d'heure quand elle rentrera !

Vous l'avez compris, Akuma n'est pas le genre de Pyroli qu'on voudrait compter dans ses ennemis. Ne me regardez pas avec ces yeux ronds... Me dites pas que vous avez pas vu le feu de joie dans la Forêt de Lune hier ! Akuma est quelqu'un d'enflammé, en tous sens du terme, et qui aime imposer ses règles. Marcher sur ses plates-bandes est l'assurance d'un retour de flammes. Elle est le grand manitou dans sa catégorie, et gare aux effrontés qui veulent la supplanter. Essayez de ne pas trop la titiller si vous ne voulez pas l'avoir mauvaise, et évitez de trop la coller au risque de voir son visage s'assombrir. Quelques nuances d'humeur s'inscrivent dans sa personnalité, je vous le concède : elle peut être un jour très enjouée et d'humeur fêtarde, et un autre être bougonne et concentrée sur ce qu'elle fait. Son boulot y est pour beaucoup et n'est pas fait pour les petites natures. Mais bon, dans l'absolu, c'est stable. Il n'est pas impossible qu'elle vous crame la tronche dans un éclat de rire. Oui, Akuma a un humour assez spécial, un peu comme le mien en fait, ce qui explique pourquoi pas grand-monde nous comprend lorsqu'on part dans nos délires. On nous prend souvent pour des cinglées, quand on s'y met. Oh, n'y faites pas trop attention. Gnéhéhé. ...Bon, je plaisante. Akuma est quelqu'un de rieur, avec ses amis. Elle aime ricaner avec sa bande de lurons et débiter des âneries.

Lorsqu'elle n'est pas crainte, elle est respectée, ou ça gueule dans les chaumières. Meneuse chevronnée des RRR, elle guide tout le monde haut la patte et conserve une ardeur constante dans nos rangs. Pas de chiffes-molles incompétentes qui ne pourraient pas nous suivre ! ...Non, je déconne, allez. Elle aide toujours les néophyte, et est d'un soutien sans faille une fois que vous avez sympathisé. Si vous êtes dans la panade, attendez-vous à la voir débouler. Ouaip, elle est comme ça. La façace, c'est le naturel explosif qu'elle montre à tout le monde, qui fait déglutir, et son caractère, qui fait déchanter les à-prioris laissés par son apparence féminine. En effet, elle a horreur des fanfreluches de filles, et se rapproche bien plus de la force et de la morale masculine. Dans sa façon de combattre, ça transparaît bien, qu'elle ne fait pas semblant. Un vrai chien de garde, et qui ne fait pas qu'aboyer, attention. C'est une battante endurcie - je dirais même une racaille, héhéhéhé - : elle préfère montrer qui est le chef plutôt que de perdre son temps à discutailler. Moins lassant d'impressionner la galerie que de parlementer !

Bon bon bon... Avouons que je n'y suis pas allée de main morte sur le côté dragon bourrin et cracheur de flammes. J'ai même un tantinet exagéré, si, si ! Ca, c'est pour garder le mythe intact. N'allez pas le cancaner partout, hein, mais Akuma n'est pas aussi rude et impitoyable qu'elle le laisse paraître. Si elle est aussi assidue en mission, si elle est aussi abrupte avec son entourage, si elle est aussi rèche dans ses directives, c'est dans un seul but : Protéger ce à quoi elle tient. Akuma est très généreuse, très cœur d'or. Voire trop. Elle n'hésite jamais à se mouiller pour préserver ses potes des périls divers de la vie de secouriste, et ça, c'est du à son courage immodéré. Je vous jure, en plus d'être une tête de brûlée, elle est d'un cran inflexible : C'est qu'elle en a dans le ventre. Quand faut y aller, faut y aller ! Elle tenterait l'impossible, je crois bien. Même quand les autres n'y croient plus. Il faut plus que de simples paroles pour la désillusionner, car quand elle est convaincue de quelque chose, c'est pour la vie. C'est ce genre d'audace et de fermeté qu'on cherche, dans le métier qu'on exerce, et autant dire qu'Akuma en a à revendre. C'est certainement cette conviction que j'apprécie le plus chez elle. Avec sa franchise qui punche, aussi. Et également son côté sensible, au fond... ben oui, les plus effrayantes personnes sont les plus sentimentales, vous savez ? ...Bon. Heu, oubliez ça. Héhéhé.

Enfin bon, en définitive, elle n'est pas simple à cerner. Ca demande des années de pratique de s'attirer ses faveurs, et de la découvrir telle qu'elle est. Je ne suis pas peu fière de la comprendre mieux que d'autres, sachez-le. Car la Akuma attentionnée et protectrice est réservée à une élite ! Héhéhéhé. Bon. Je crois que j'ai fini mon plaidoyer. De toutes façons, j’entends une voix dans les couloirs... Hum, décampe fissa, toi et ta pomme. Si on m'attrape ici avec toi, inutile de dire que ça va chier des bulles !

cyborgs and toxic foxes

Encore un extrait de paroles arrachées à Akuma. - De caractère... j'ai toujours trouvé Hutora très curieuse. Elle adore partir en aventure, et ça fait d'elle le second idéal. Hé, je l'ai pas choisie pour ça, hein ! Bref... Ce coté intrépide ne la rend donc pas si trouillarde que ça, même si elle a horreur des histoires qui font peur. Mais si c'est pas une peureuse, elle est vraiment timide. Il y a pas mal de pokémons qui viennent lui faire des compliments, et elle ne sait parfois vraiment pas comment leur répondre... Si bien qu'un jour, un espèce de mâle en chaleurs était venu lui dire qu'elle était belle, et elle lui a répondu que lui ne l'était pas, et qu'il lui gâchait le paysage. J'ai été très surprise, mais je peux utiliser cette anecdote pour vous prouver que Hutora est aussi très franche, parfois. Je la trouve aussi particulièrement naïve... Je lui ai déjà fait croire qu'un Fantominus se cachait sous son lit, et elle n'a pas dormi de la nuit. Au final, je l'ai retrouvée cachée sous la chouette du mien en train de trembler. Hum... Il n'empêche que Hutora est pleine d'humour, et même si ses blagues ne sont pas toujours très drôles, elle est forte pour donner de l'ambiance quand il en manque. C'est vraiment quelqu'un d'adorable à mes yeux. Vous comprenez pourquoi elle est ma meilleure amie, maintenant ? Oh, et j'oubliais... Hutora est vraiment maladroite. Je ne compte plus le nombre de catastrophes qu'elle a faites à l'aide de sa si désirée patte robot. Et même sans ça, elle arrive à en faire. Mais, vous voyez... Hutora peut avoir autant de défauts qu'elle le veut, elle aura toujours des qualités écrasantes pour moi. Rien que de la voir pleine de vie dès le matin, ça me rend de bonne humeur ! Enfin, je finis toujours par m'énerver quand elle me dit que je suis mignonne quand je suis contente. Tsseuh. Bon, tu me le files ton fric ?


BACKGROUND
a fairytale of light and darkness

« Il était une fois un dragon qui n'avait d'ailes ni d'écailles. »

Un vieux carnet tout déchiré, tâché… On peut y voir une écriture très maladroite, presque illisible… Et il semble lui appartenir.


J'aurais aimé être une mauviette, parfois. Les mauviettes ont une vie simple, un esprit simple, bref, ils ne sont jamais emmerdés. Malheureusement, j'ai l'impression que l'on est jamais ce qu'on aurait aimé être dans la vie. Je suis chef de guilde depuis peu et j'ai la force pour assumer mon rôle, mais j'aurais aimé ne jamais l'avoir. Être fort signifie avoir un passé difficile, tu sais. Ce passé difficile que j'aurais aimé ne jamais avoir...

En vérité, je ne me souviens presque pas de mon enfance. Je ne sais pas qui sont mes parents. J'ai grandi en compagnie de mon grand frère seulement, et il ne m'a que très peu parlé d'eux. Il semblait ne pas les apprécier beaucoup. Ma vie a commencé à quelques années de la pré-adolescence. Mon frère m'a dit que je m’appelais Akuma, et que suite à un "accident", je ne me souvenais plus de mon enfance. Il a tenté de me rassurer en approchant sa tête fine et ses petits yeux rouges de moi. Il me disait qu'il allait m'élever, m'apprendre à vivre, et je le regardais avec des yeux terrifiés, sans comprendre. Et que cet accident ne serait plus que du passé pour moi, malgré les séquelles que j'en ai gardé. Des séquelles ? Oui. J'ai une cicatrice au crâne, et un œil éteint. Drôle de révélation, hein ? En vérité je ne vois que d'un œil, mais d'extérieur, on ne peut pas le savoir. Je me demande encore aujourd'hui quel genre d'accident j'ai subi. Mon frère n'a jamais voulu me le dire. Du coup, j'en garde un sombre souvenir.

J'ai alors grandi. Il m'a appris à marcher, à manger, à parler, bref, à vivre correctement, parce que j'avais tout oublié. Je me suis rapidement rendue compte que je vivais dans une sorte de terrier immense. Je vivais au sein d'une bande de voyous. C'est à peu près au début de mon adolescence que ça a commencé à devenir infernal. Mon grand frère me voulait du bien, mais il était trop rude. Il voulait que je m'entraine à devenir forte et agile. Deux jumeaux Baggaid m'ont donc enseigné l'art du combat dans un entrainement intensif sur plusieurs mois. Ils ne m'ont pas lâchée jusqu'à ce que je puisse écraser un Kungfouine. Je vous rappelle que je n'étais encore qu'une Evoli pas plus haute qu'un Rattata. Ils m'ont rendue assez forte pour pouvoir vaincre des pokémons plus grands que moi. Tout le monde était impressionné. Mais moi, je voulais juste que tout cela s'arrête. J'étais la fierté de ma bande. Une si jeune Evoli shiney capable de se battre aussi bien que les jumeaux Baggaid, et une femelle qui plus est ! Oui, car j'étais la seule femelle du gang. Je suis devenue une sorte de garçon manqué à cause de ça. J'ai aussi appris que mon frère était à la tête de ce groupe de racailles.

L'entrainement ne s'est pas arrêté ici, non. On voulait me faire évoluer en Noctali. Moi, je ne voulais pas. Je voulais devenir une Pyroli, plus tard. Mais ils ne voulaient rien savoir. Ils me disaient que j'allais les décevoir si je m'opposais à eux. Mon frère voulait m'apprendre dès maintenant à contrôler les ombres. Alors je passais des jours et des nuits à me concentrer pour n'envoyer qu'une simple Ball'Ombre. Je n'ai jamais réussi. Au bout d'une semaine, j'en ai eu marre. Plus les jours passaient, plus on me pressait. Ils voulaient absolument me voir y arriver. Mais ces idiots ne comprenaient pas que c'était totalement impossible de faire des choses pareilles avec une simple concentration. Il en fallait beaucoup plus que ça ! Et ce frère, il ne l'a jamais été ! Comment un Démolosse peut-il être mon frère ? C'était totalement impossible. Je me suis donc enfuie, une nuit. Avec mes pattes si petites mais devenues puissantes grâce à mon entrainement draconien, j'ai pu partir très loin en quelques heures. Si loin que... Je suis arrivée jusqu'au Bourg Emerald.

Et c'est ici que ma vie a commencé à prendre un sens. Le sens de ma vie, tu l'auras compris journal, c'est Hutora. C'est elle qui a pu me redonner ce gout de me lever chaque matin. Hutora, je l'ai rencontrée sur une route menant à la capitale de Célestia. Elle n'était qu'une Goupix, mais elle avait déjà son encombrante patte robot. Je me rappelle m'être posé une question à ce sujet. Elle parlait avec deux Medhyena, qui n'ont pas tardé à l'attaquer, à ma grande surprise. Ces deux hyènes étaient comme mes anciens hôtes, des voyous ! Tant donné qu'elle ne m'intéressait pas plus que ça à l'époque, je préférais passer mon chemin. Oui, je me sentais trop fatiguée pour m'occuper de leur cas, et puis je n'étais pas encore très héroïque. Cependant, mon semblant de fatigue s'est volatilisé quand j'ai vu un objet brillant tomber du sac à dos de la Goupix. Une roche ovale, presque transparente, mais une flamme brûlait au cœur de celle-ci. Impossible de m'y tromper, c'était une Pierre Feu ! Je devais absolument m'en emparer. Je me suis alors jetée sur les loups gris, toutes griffes dehors. Grâce à mes compétences de combat, je les ai vite fait fuir. J'ai remarqué un air reconnaissant dans le regard de la Goupix, mais j'ai vite détourné le regard pour le poser sur mon butin. Je devais poser ma patte dessus, juste ça.

Je l'ai posée, mais j'ai senti quelque chose sur ma patte en même temps. Au même moment, Hutora avait essayé de récupérer sa pierre. J'ai alors écarquillé les yeux en la voyant briller de mille feux en même temps que moi. Notre forme a changé, et rapidement, nous sommes devenues Pyroli et Feunard. Par peur des représailles, j'ai tenté de prendre la fuite, mais elle m'a vite arrêtée. Elle n'a pas du voir mon vol du même œil, car elle me souriait naïvement en me remerciant de l'avoir aidée. Au début, je n'avais qu'envie de partir, mais au final, j'ai appris à faire sa connaissance. Nous sommes devenues de grandes amies. Hutora m'a parlé des équipes de secours qui commençaient à se former en masse dans le pays, à cause des catastrophes naturelles. Elle me disait que ça lui ferait vraiment plaisir d'en créer une avec moi. Pour nous entrainer, nous avons donc commencé à nous aventurer ensemble dans des contrées hostiles. Nous avons facilement combattu quelques gêneurs. D'ailleurs, je trouvais la Feunard particulièrement intelligente ; elle s'amusait à combiner son Onde Folie à mon attaque Toxik pour faire agoniser les ennemis, puis elle lançait une Boule Fumée pour que l'on prenne la fuite en les laissant à leur triste sort. C'était un peu sadique de leur faire ça, j'avoue, mais ça nous faisait bien rire. C'était bien fait pour eux, même !

Et un jour, après avoir difficilement traversé un bout d'océan avec un radeau, nous sommes tombées sur une petite île surplombée d'un volcan. Nous l'avons explorée, et juste au moment ou j'allais dire à Hutora que je sens quelque chose d'étrange, un dragon immense venait de se poser devant nous. Il s'est présenté devant nos yeux exorbités. Reshiram, le dragon de la vérité et de la réalité. Il nous a rapidement expliqué qu'il voulait qu'on lui rende un service immense. Il nous a alors raconté l'histoire de la guilde des Red Raw Rippers. J'ai la flemme de te la raconter, donc je dirai directement qu'elle a été créée par un Absol et un Togekiss, tandis que Reshiram leur a inventé un QG élevé dans les airs au dessus du volcan. Il nous a proposé de devenir les nouveaux chefs de cette guilde, qui avait péri il y a des années. Je suis restée bouche bée, je n'y croyais pas. Et alors que j'allais lâcher un stupide "Je sais pas", Hutora lui a hurlé qu'on était d'accord et qu'on ferait de notre mieux. Reshiram restait impassible, mais j'avais l'impression qu'il nous souriait. Il a pris son envol et est reparti, en nous laissant deux badges d'explorateur. J'ai d'ailleurs remarqué que ce cercle de lumière que je voyais au dessus du volcan s'était rempli. On pouvait y voir une sorte de village à l'intérieur. C'était le QG des Red Raw Rippers. Je me suis mise à courir en sa direction, et je me suis rapidement rendue compte que mes pattes ont quitté le sol. Je m'étais envolée, et dans un mouvement de panique, j'ai regardé derrière moi. Hutora m'emboitait le pas. C'est ce jour-là que j'ai posé pour la première fois mes pattes sur le sol du QG. Et ma première pensée, j'en ai d'ailleurs un peu honte, a été : « Bon bah, y'a plus qu'à aménager ça... »

a fairytale of light and darkness

Lorsqu'elle n'était qu'un Goupix, Hutora était différente des autres. Tout d'abord, son pelage était jaune paille. Ensuite, elle n'arrivait jamais à cracher la moindre petite flamme, bien qu'elle y fut entraînée assidûment. Elle était donc très faible par rapport à ses congénères, et incapable de devenir autonome à cause de son handicap. Elle était considérée comme un poids et accaparait sa meute de Feunards nomades, qui sillonnaient la région en quête de lieux d'asile. C'est pourquoi elle fut mise à l'écart du groupe, une nuit de pleine lune, abandonnée à son sort. Rongée d'angoisse et de chagrin, la petite Goupix arpentait impuissante la région de Célestia telle une âme perdue. Elle ne trouvait plus aucun plaisir à vivre et décida de mettre fin à son existence. Elle arriva bientôt à un lac, et décida spontanément et sur un incontrôlable coup de tête de s'y noyer. Elle se jeta dans l'eau et se laissa sombrer dans les profondeurs, prête à ne plus jamais revoir la lueur du jour... mais comble de hasard, il s'avéra que ce lac était rempli de produits expérimentaux et radioactifs. L'eau en était devenue verte phosphorescente, à l'insu d'Hutora... au contact de la petite renarde, celle-ci émit alors une onde de la même couleur fluorescente, qui se dispersa comme de puissantes lames d'air.

Lorsque la petite Goupix ouvrit les yeux, tout avait changé. Elle n'était pas morte comme elle l'espérait, et autour d'elle tout était d'une couleur verte. Affolée, elle ne savait pas ce qui se passait... elle put s’apercevoir que d'étranges signes triangulaires étaient tracés sur des endroits bien précis de son corps. Elle comprit que la modification de couleur de son champ de vision était due à une transformation de ses pupilles, qui étaient elles aussi devenues du même ton. En courant partout comme une folle, effrayée par ce qu'il lui arrivait, elle finit par buter contre un Pyroli à l’œil et à la patte robotisés. Ce Pyroli se nommait Nod, et il se prit par la suite d'affection pour la jeune renarde. Il décida de devenir son tuteur et de lui apprendre la vie...

Nod s'occupait d'Hutora comme de sa fille; d'ailleurs c'était lui qui l'avait baptisée ainsi. Pendant sa course effrénée avant de rencontrer Nod, Hutora s'était cassé une patte. Le Pyroli, expert en mécanique, lui en avait donc confectionnée une de remplacement, elle était comme son œil et sa propre patte, robotisée. Hutora apprit à la manier convenablement. La Goupix était très proche du Pyroli malgré ses différences, et comprit qu'il fallait apprendre à vivre même après son aventure inexplicable dans ce lac chimique, et vécut de nombreuses années avec lui.

A la mort de Nod, qui était devenu trop vieux, Hutora semblait ne pas pouvoir accepter la situation. Lorsque le Pyroli ferma les yeux pour ne plus jamais les rouvrir, Hutora s'enfuit au loin, à nouveau pleine de chagrin. Elle dissipa un peu sa peine par la suite et décida de rendre hommage à Nod en utilisant tout ce qu'il lui avait appris...

(La vision uniforme de Hutora est revenue à la normale lorsqu'elle s'y est habituée, mais elle peut l'utiliser comme une sorte de Rayons X pour détecter des produits chimiques. De même, elle réussit a cracher des flammes, mais celle-ci sont vertes phosphorescentes.)

Pour la suite, se référer à l'histoire d'Akuma, parce qu'on est flemmardes et fières de l'être.


PRÉNOM : Amaury Friteuse
AGE : 56 ans. HO HO H-*brique*
OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : J'ai cherché longtemps dans mon cul e-*poutre* x_x Sur un top-site ou je sais plus quoi, il y a deux longues années.
QUELQUE CHOSE A DIRE, CREVETTE ? : Non, cachalot.

CODE DU RÈGLEMENT : Je l'ai pas lu, j'ai le droit ? (a)


PRÉNOM : Mélanie Ktamer
AGE : J'suis une vieille carne.
OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : J'ai cherché longtemps dans mon... quoi ? Non j'allais pas dire ça moi. J'ai cherché dans mon navigateur internet, grossiers personnages. SALE MENTEUSE, C'EST MOI QUI TE L'A MONTRÉ. AZY TU ME TRAITES PAS DE MENTEUSE ESPECE DE FRITEUSE
QUELQUE CHOSE A DIRE, CREVETTE ? : J'veux de l'aïoli avec.
CODE DU RÈGLEMENT : Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poke-celestia.forumactif.com/t1454-akuma-hutora http://poke-celestia.darkbb.com/t1469-akuma-hutora-s-diary#14920
 

× Akuma & Hutora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Celestial Stars :: Fiches abandonnées-